E-commerce

Les tendances à retenir pour 2023

Le e-commerce
Créer une boutique en ligne (un webshop en anglais) n'a jamais été aussi facile avec la technique du glisser-déposer ! Il existe plusieurs éditeur de boutique en ligne pour les indépendants & les petites entreprises.
Pour autant, si le contenu de votre e-commerce ne répond pas aux attentes des consommateurs, vous ne vendrez pas ou peu. 
Les habitudes des internautes changent vite et les tendances d'une année à l'autre peuvent être totalement différentes. Cela peut venir d'un contexte national ou mondial, exemple le COVID, la prise de conscience que le commerce local est en danger et doit être soutenu, la volonté de consommer en gardant en tête l'écologie, etc...

Voici donc quelques tendances qui se dessinent fin 2022 et qui vont s'amplifier au cours de l'année 2023.


Thierry PIVERT, le 30 décembre 2022
- Consommer Français
Le label français ou régional est définitivement une tendance e-commerce qui va continuer d’augmenter en 2023 et permettre aux e-commerçants le proposant de se démarquer de la concurrence.
Ce concept renvoie logiquement à ce qui est “fabriqué” en France. Plus que la nationalité du marchand, c’est en fait la résidence du pays de production qui importe !  
 
Le Made in France valorise l’authenticité des produits et prône : 
- Une empreinte environnementale réduite ou nulle (“zéro impact”) ; 
- L’économie circulaire ; 
- Les circuits courts et la vente directe au consommateur (D2C) ; 
- L’économie locale. 

Votre boutique en ligne doit être un prolongement de vos valeurs, et doit donc mettre en avant la plus-value de votre production française. Pour convaincre vos visiteurs d'acheter vos produits, misez toujours sur une communication privilégiant l’authenticité et la transparence !

- Tendance écologique
Une des dynamiques grandissantes dans l’e-commerce ces dernières années est le développement des habitudes de consommation écologiques et responsables . Essayer de consommer plus responsable est un objectif pour presque tous les consommateurs qui le peuvent en France.

Cela passe bien entendu par le choix de produits locaux et éthiques . 53% des clients e-commerce en France disent privilégier une consommation locale, 44% disent faire attention à la qualité des produits, et 37% souhaitent contribuer au dynamisme local ( Source : rapport annuel FEVAD 2022 ).

- Commerce de seconde main
La consommation éthique se voit aussi dans l’essor du Re-commerce : la vente de produits de seconde main ou reconditionnés plutôt que neuf. On ne présente plus les plate-formes comme Vinted, LeBonCoin ou BackMarket mais on constate l’apparition de produits reconditionnés vendus sur de petites boutiques en ligne et sur de nombreuses marketplaces e-commerce.

Ces nouvelles sources de produits à vendre peuvent aider les e-commerçants à pallier aux problèmes d’approvisionnement tout en suivant la tendance et la demande des acheteurs pour des produits déjà utilisés.

- Méthodes de paiement plus rapides
Comme pour la livraison, la tendance en 2023 est à la diversification des moyens de paiement pour satisfaire la méthode préférée par chaque visiteur. 
Par exemple, les paiements via mobile avec des portefeuilles digitaux (Apple Pay, Google Pay) se démocratisent. Accepter les paiements via Paypal est aussi indispensable, avec ses 42% des parts de marché de paiement en ligne, selon Statista en Octobre 2022.

La flexibilité des modes de paiements est donc un critère qui prend de l’ampleur. En France, selon la FEVAD , 32% des acheteurs ont déjà utilisé le paiement fractionné, et 34% des acheteurs ont déjà utilisé le paiement différé.
Cette tendance de paiement différé, aussi appelée BNPL (Buy Now Pay Later) est à la hausse. C’est un type de financement intégré qui a fortement gagné en popularité auprès des acheteurs ces dernières années : les clients peuvent acheter des marchandises maintenant et les payer plus tard. Cela est généralement réalisé en divisant le montant de l'achat en plusieurs versements à payer au fil du temps.

- Les ventes omnicanales
Le commerce omnicanal fait référence à une approche dans laquelle divers canaux de marketing sont intégrés pour offrir aux clients une expérience transparente (les médias sociaux, les applications dédiées, les sites web, les magasins physiques, etc...).
La multiplication des appareils permettant de naviguer sur Internet et des canaux de distribution pousse de plus en plus les E-commerçants à proposer une expérience omnicanale.

Les consommateurs sont ainsi plus nombreux à regarder les avis sur Internet, les fiches produits détaillées ainsi que tous les éléments intéressants pour eux avant d’effectuer un achat.
Votre boutique en ligne doit privilégiée l'expérience client avec une interaction réelle avec la clientèle (comme le chatbot, le chat en direct...). Vous allez ainsi renforcer la fidélisation de votre clientèle.

- Les seniors, nouvelles cibles
Un consommateur adulte sur 2 en France est aujourd’hui âgé de plus de 50 ans. Avec un revenu moyen supérieur d’un tiers à celui des moins de 50 ans et un pouvoir d’achat global avoisinant les 150 milliards d’euros dans notre pays, on comprend tout l’intérêt des marques à mieux cerner les comportements d’achat des seniors…

58 % des 50-65 ans sont actifs. Il y a donc une nécessité pour eux d’être bien « looké » et toujours stylé, en adéquation avec leur position professionnelle, mais également pour rester en phase avec les autres générations. Les marques doivent prendre conscience que se positionner sur le marché senior ne va pas restreindre leur activité, bien au contraire !

Les seniors ont été très exposés au COVID, ils ont dû s’adapter au nouvel environnement post crise sanitaire. La pandémie les a contraints à accepter les technologies, telles que les achats en ligne, le click&collect et les consultations en visio (pour les soins de santé notamment). 
Certains se sont équipés avec des enceintes connectées et des technologies d’assistance pour éviter les maisons de retraite. 
 
Autrement dit, en 2023, il faudra compter avec les seniors pour doper vos ventes e-commerce ! D’autant qu’une étude de Médiamétrie montre que 2 seniors sur 3 utilisent Internet et que 80% des 60 à 69 ans s’y connectent quotidiennement à Internet. Ils sont même 42% à être inscrits sur un réseau social.

- Les chatbots vocaux
Les attentes des consommateurs en matière de service à la clientèle sont plus élevées que jamais. Les expériences positives et négatives peuvent avoir un impact sur le chiffre d'affaires et la probabilité de fidélisation des clients. 
Mais le service client ne doit pas seulement être bon. Il doit également être toujours disponible. Cela est particulièrement vrai pour quand les ventes se font dans d'autres pays, dont les clients se trouvent dans des fuseaux horaires du monde entier. En proposant un support client fiable 24h/24 et 7j/7, les e-commerçants améliorent leurs relations avec les clients. Et, plus important encore, ils peuvent atténuer les frustrations causées par des problèmes qui échappent à leur contrôle.
Mais il n'est pas réaliste, surtout pour des petites boutiques, d'avoir une équipe de support client humaine disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et c'est là qu'un chatbot peut être utile. Un chatbot avec une IA conversationnelle comme Heyday peut fournir un support client à tout moment pour les questions fréquemment posées, en plusieurs langues.
Une voix artificielle :
Le chatbot vocal est un robot conversationnel doué de la parole et capable de comprendre la voix humaine. Ses échanges avec un être humain se feront donc oralement. Au fur et à mesure des progrès technologiques, la voix des chatbots vocaux ressemblent de plus en plus à une voix humaine. 
 
De plus, leur compréhension du discours humain est toujours plus efficace, ce qui rend leur utilisation de plus en plus aisée et fluide.